La St Vincent 2021 est annulée


Chers consoeurs, chers confrères

Pour la première fois depuis plusieurs décennies, notre Confrérie des Fins Gousiers d’Anjou n’organisera pas le week-end de la Saint-Vincent. Après concertation avec les vignerons de Tigné et La Fosse de Tigné, il a été décidé de reporter d’un an les festivités prévues dans cette commune. Les évolutions récentes de la pandémie et les contraintes sanitaires décidées au plan national n’ont fait que renforcer cette décision.

Nous le regrettons beaucoup, évidemment, mais il convient d’être prudents et solidaires les uns des autres et de se mobiliser collectivement pour faire reculer ce virus sournois et délétère.

Nous pensons à tous ceux qui ont été atteints, parfois durement, à tous ceux que le mal a emporté.

Gardons cependant le moral !  Et, pour ce faire, n’hésitons pas, durant les fêtes à venir et lors de nos réunions de familles ou amicales, même en très petits groupes, à déboucher des bouteilles de vins produits en Anjou Saumur. Nous affirmerons notre solidarité avec les vignerons de ce territoire et plus encore notre attachement profond au vignoble et à tous ceux qui y vivent et le font vivre. Nous parlerons, après avoir trinqué, du travail que demandent la vigne et le vin. Nous conterons la passion des vignerons. Nous discuterons des arômes, de la minéralité, peut-être de la typicité des vins. Nous partagerons le plaisir physique qu’apporte la dégustation. Et nous nous souviendrons que le vin suscite l’échange.

C’est avec cette conviction chevillée au corps que nous demeurerons « sarmento conjucti . »

Le N° 56 de la Lettre de la Confrérie sortira autour du 22 janvier, jour de la St Vincent. Il sera l’occasion d’évoquer le Verre à Vin d’Anjou, un siècle après sa création.

Nous espérons bien vous retrouver nombreux en 2021, mieux armés contre le virus, plus sereins qu’en cette fin d’année pour reprendre ensemble notre hymne désormais international :

Verres en haut ! Verres en bas !

Plaignons qui n’en a guère !

Verres en haut, Verres en bas !

Plaignons qui n’en a pas !

Au nom du Docte Collège, je vous souhaite les meilleures fêtes de fin d’année possibles. Je vous souhaite également une année 2021 plus paisible que celle qui vient de s’écouler, une année où la joie de vivre l’emporte sur la morosité, une année d’échanges retrouvés. Nous souhaitons évidemment aux vignerons un nouveau millésime de plaisir.

Pierre Cesbron

Grand Maître