CONFRERIE
DES
FINS GOUSIERS D'ANJOU

Coin chanteurs  |  Coin lecteurs  |  Coin gourmets  |  Coin citations  |  Coin partenaires  |  Agenda  |  Contact

Notre terroir

Dans un recueil de poèmes, écrit à Rome de 1553 à 1557 et intitulé « Les regrets », Joachim du Bellay a écrit le sonnet suivant à la gloire de l’Anjou et de la douceur angevine :

Terroir d'Anjou - Château de BrissacHeureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage
Ou comme celui-là qui conquit la Toison,
Et puis est retourné plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province et beaucoup davantage ?

Plus me plait le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plait l’ardoise fine.

Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
Et plus que l’air marin la douceur angevine.

Cette « douceur angevine » est passée depuis dans notre belle langue française et ici, en Anjou, elle est partout. Douceur des paysages naturels, douceur du tuffeau des maisons des bords de Loire illuminé au soleil levant et au soleil couchant, douceur et miroitement de l’ardoise des toitures de nos châteaux et belles demeures, douceur des courbes de nos coteaux, douceur de la Loire et de ses bancs de sable lorsqu’elle s’écoule lentement l’été, douceur des plats raffinés alliés à nos meilleures crus, douceur des vins moelleux de l’Aubance et du Layon…

Oui, l’Anjou est une bien belle province où la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher sont joliment sollicités !

Oui, l’Anjou est une terre chargée d’histoire, riche de ses traditions, de sa gastronomie et de ses vins !

Qu’on en juge !

Sur le plan gastronomique

Terroir d'Anjou - Soufflé au CointreauFoie gras, rillauds, oie, viande bovine « Rouge des près » (ex-race Maine Anjou »), sandre, brochet, anguille, champignon « galipette », fouaces, pâtés aux prunes, crémet d’Anjou, pommes et poires tapées, Quernons d’ardoises en chocolat, liqueur Cointreau, Triple sec Combier, Menthe Pastille Giffard, alcool de poire Williams…




Sur le plan viticole

Les vins blancs secs fruités, tels les Savennières issus exclusivement du cépage Chenin, dont La Roche-aux-Moines et la Coulée de Serrant se sont hissés au rang des meilleurs vins du monde, les Anjou blancs : Chenin, Sauvignon et Chardonnay, les Saumur, les Anjou Coteaux de Loire, les Coteaux du Layon et Coteaux du Layon Villages, les Bonnezeaux, Les Quarts de Chaume, Les Chaume 1er cru, les Coteaux de Saumur, les Coteaux de l’Aubance.

Les vins rouges affichent des couleurs rubis avec des notes de fruits rouges : les Anjou Gamay, les Anjou, les Anjou-Villages, les Anjou-Villages Brissac, les Saumur.

Les Rosés, légers et parfumés tels les Rosé d’Anjou, Cabernet d’Anjou, Rosé de Loire, Cabernet de Saumur.

Les fines bulles, tels les Saumur bruts et Crémants de Loire.

Allez donc à la rencontre de nos vignerons tous passionnés par le terroir, la vigne et le vin, ils vous feront déguster leurs production en quatre temps : avec l’œil, le nez, la bouche, et la langue, oui la langue car le vin on en parle d’abord, ensuite il fait parler. In vino véritas ! Oui la vérité est dans le vin et cela depuis Pline l’Ancien ! Oui, Rabelais avait raison : « Le jus de la vigne clarifie l’esprit et l’entendement, apaise l’ire, chasse la tristesse et donne joie et liesse. » !
Dégustez donc, mais avec modération.

PDF - 456.3 ko
Carte administrative du Docte Collège dans le vignoble
(Cliquez dessus pour zoomer)

Retour


ESPACE MEMBRE
Devenir membre ?