CONFRERIE
DES
FINS GOUSIERS D'ANJOU

Coin chanteurs  |  Coin lecteurs  |  Coin gourmets  |  Coin citations  |  Coin partenaires  |  Agenda  |  Contact
Accueil du site > Coin lecteurs > "Choses bues" de Jacques DUPONT

"Choses bues" de Jacques DUPONT

Choses bues Jacques Dupont, goûteur hors pair, est aussi un formidable conteur comme le prouve son dernier ouvrage Choses bues édité chez Grasset. Avec Victor Hugo, c’était Choses vues, sur le même mode, mi-confession mi-enquête de journaliste, Choses bues, est un grand cru de Jacques Dupont, couronné du prix Livres en vignes.

Auteur de référence dans le monde du vin, Jacques Dupont écrit pour l’hebdomadaire Le Point des textes qui font autorité. Choses bues est à la fois l’autobiographie d’un dégustateur avisé, la traversée riche en anecdotes d’un monde souvent secret, les coulisses d’une économie, et surtout l’exercice d’admiration d’un promeneur dans la France des caves et des vignes. Écrit après un long parcours dans les régions viticoles et de nombreuses années de dégustations assorties de rencontres humaines, ce livre révèle que le vin n’est pas seulement qu’une affaire de goût. C’est aussi beaucoup de subjectivité, un résultat aléatoire de l’histoire et de civilisation, et surtout la rencontre réussie de l’homme et du terroir.

Le livre pose de nombreuses questions. Sait-on que la Romanée Conti tire sa gloire mondiale d’un petit hectare ? Doit-on se fier à l’érudition arrogante des spécialistes ? Faut-il inscrire les vins à la sécurité sociale pour les maladies qu’ils soignent ? Pourquoi un vieux Champagne sent-il le sac à pain ? Qu’est-ce qui distingue vraiment le châtelain bordelais du vigneron bourguignon ? Et pourquoi un américain ne buvant pas de vin a-t-il pu débourser une fortune pour une caisse de Mouton-Rothschild ?

Jacques Dupont dispose d’une sensibilité olfactive étonnante entraînée depuis l’enfance à humer par réflexe. Avec l’invention récente du « nez qui a pris le pas sur la bouche », il souligne que la recherche des arômes est devenue une sorte de signe d’un nouveau mode de consommation des vins. « On n’est pas des gens compliqués, explique-t-il, dans un vin, on cherche une belle odeur, on l’identifie, et nous voilà ravis. » Il aurait pu sous-titrer son livre « Le vin sans peine », tant on apprend en s’amusant. C’est un mélange de rigueur, de passion et d’hédonisme. Avec un nez pour les arômes, et un sourire en coin, parce que le Monsieur Vin du Point en a appris long sur notre espèce à force de lire dans le fond des verres. On comprend, à travers cette humanité, pourquoi la Bible nous recommande de boire du vin, mais avec modération , cela va de soi.

L’ouvrage est parsemé d’anecdotes, de témoignages et de conseils pour boire bien. Il offre un voyage du Médoc à la Bourgogne, du Muscadet au Languedoc, à travers les vignobles de France et les souvenirs d’enfance de l’auteur. Une seule observation à cette lecture, la trop modeste place laissée aux vins de Loire et aux Anjou en particulier.. ». Sachant trouver des grands vins partout où il y a de grands vignerons, Jacques Dupont vient d’écrire un hymne au plaisir de vivre pour apprivoiser le génie que renferme chaque bouteille de vin. C’est en fréquentant les hommes, et aussi les femmes qui sont de plus en plus nombreuses à la tête de grands vignobles, malgré un machisme qui ne recule que depuis peu, que l’auteur a pu écrire ce livre de manière si érudite, mais jamais pédante.

  • Date de parution août 2008
  • Éditeur Grasset
  • ISBN 2246728118

Retour


ESPACE MEMBRE
Devenir membre ?