CONFRERIE
DES
FINS GOUSIERS D'ANJOU

Coin chanteurs  |  Coin lecteurs  |  Coin gourmets  |  Coin citations  |  Coin partenaires  |  Agenda  |  Contact
Accueil du site > Actualités > Chapitre des vendanges 2014

Chapitre des vendanges 2014

Chapitre des vendanges 2014 Cette année, le Docte Collège de notre Confrérie a choisi le cadre prestigieux du Château du Plessis-Macé, appartenant au Département de Maine-et-Loire, pour y tenir son Chapitre des Vendanges, le samedi 13 septembre dernier.

En effet, il est de coutume de se retrouver, chaque année à cette période, dans un lieu emblématique de l’Anjou. Ainsi, en 2011, c’était au siège du Comité départemental du Tourisme (devenu depuis Anjou Tourisme) à Angers, en 2012 au Château de la Fresnaye à Saint-Aubin-de-Luigné et l’an dernier le Château de Serrant, à Saint-Georges-sur-Loire. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les éléments essentiels qui constituent notre beau patrimoine commun.

Le Château du Plessis-Macé est riche d’une longue histoire puisqu’il a été bâti, sous forme de château-fort au XIIe siècle. En partie ruiné après la guerre de Cent Ans, ce monument médiéval fut transformé, au milieu du XVe siècle en château de style gothique flamboyant par Louis de Beaumont, fils de Geoffroy et de Catherine de la Haye-Joulain, Seigneur de Bressuire et chambellan de Louis XI. Louis de Beaumont fut homme de guerre de grande valeur et de grand courage. D’abord chambellan du duc d’Anjou, roi de Sicile, il devint conseiller et Chambellan du roi de France et de 1451 à 1462 sénéchal du Poitou. Le château devient alors un lieu de plaisance. Le château gothique flamboyant devient alors l’un des plus beaux de l’Anjou. N’était-il pas appelé : « Le plus angevin de tous » ?

Louis XI, Charles VIII, François 1er et Henry IV y on séjourné. En 1510, le château devient propriété de la famille Du Bellay jusqu’en 1678. C’est au Plessis-Macé qu’est révisé et mis au point, par lettres patentes du 3 septembre 1532, le traité de Vannes qui règle de façon définitive l’union de la Bretagne à la France. Le château est ensuite la propriété des familles Bautru (1678-1749), Walsh (1749-1888), Gouraud d’Alancourt (1888-1908). En 1908, les propriétaires vendent le château à Charles-Victor Langlois (1863-1929), directeur des Archives de France, spécialiste du Moyen Âge, qui a épousé Camille Berthelot, fille du savant et chimiste Marcellin Berthelot. C’est à leur fils Philippe que revient le château. Il décide, en 1967, d’en faire donation au Département du Maine-et-Loire. Il est alors entretenu et entièrement remeublé avec des meubles qui étaient épars jusqu’alors.

C’est dans ce cadre exceptionnel que le chapitre des vendanges s’est déroulé avec son programme désormais habituel : assemblée générale, chapitre des dames et repas sans oublier la visite des lieux. Une journée sous le soleil où chacun a admiré, échangé, goûté, dégusté dans la pure tradition conviviale de la Confrérie.

Le nouveau Docte Collège

Le Docte Collège

Retour


ESPACE MEMBRE
Devenir membre ?